Une équipe à votre service


Les Laboratoires d’Audiologie RENARD constituent la plus grande équipe d’audioprothésistes indépendants au nord de Paris. Dirigée par Christian RENARD, lui-même audioprothésiste.

Les laboratoires d’Audiologie RENARD

cette équipe de 40 personnes est composée d’audioprothésistes de renommée, de techniciens et de secrétaires sans cesse formés aux dernières évolutions technologiques. Les laboratoires RENARD assurent une prise en charge de qualité en ce qui concerne la protection et la correction de l’audition.

  • 30 ans au service des malentendants
  • 15 audioprothésistes Diplômés d’État
  • 12 laboratoires d’audiologie
  • 3000 patients appareillés chaque année
  • 12 000 patients suivis
  • Un laboratoire de fabrication d’embouts
  • Une équipe technique et administrative de 40 personnes
  • Un Département Bruit Entreprise
  • Un Service d’Aide aux Malentendants Institutionnalisés ou Dépendants
Un équipement de pointe

Les laboratoires RENARD disposent d’un équipement de pointe, unique dans la région NORD-PAS DE CALAIS. L’utilisation et la maîtrise de ces matériels de haute technologie assurent aux personnes sourdes et malentendantes d’être conseillées et prises en charge dans les meilleures conditions :

  • Doubles Cabines insonores
  • Matériels audiométriques de haute technicité
  • Equipements spécialisés pour la prise en charge des enfants
  • Vidéo-otoscopes
  • Bornes interactives
  • Scanners 3 D
  • Laboratoire de fabrication d’embouts
  • Equipements informatiques de dernière génération
  • Chaînes de mesure électroniques et systèmes de programmation sans fil
Partenariat avec les industriels

Les laboratoires d’Audiologie RENARD travaillent en partenariat étroit avec les plus grands industriels de l’Audiologie. Ces partenariats techniques et scientifiques permettent aux laboratoires RENARD de mettre à la disposition de leurs patients les dernières évolutions techniques et les aides auditives les plus perfectionnées.

Les étapes de l’appareillage


Pour une prise en charge prothétique optimale.

1. Entretien

L’audioprothésiste va, dans un premier temps et au cours d’un entretien approfondi, interroger le patient sur différents éléments concernant sa perte auditive et ses antécédents. Ses difficultés auditives et ses besoins d’écoute vont être précisément analysées.

2. Bilan audiométrique tonal et vocal

La seconde étape correspond au bilan d'orientation prothétique qui va essentiellement se décomposer en un bilan tonal et un bilan vocal. Le bilan tonal mesure le taux de déficience auditive, le bilan vocal teste les facultés de compréhension.

3. Le choix de l’appareillage

Un certain nombre de paramètres vont orienter le choix de l’appareillage :

  • l’importance de la perte auditive
  • les éventuels antécédents ORL (otites, otorrhées, chirurgies…)
  • les particularités individuelles (cérumen, taille et allure du conduit auditif,…)

4. La prise d’empreinte de l’oreille

Pour pouvoir fabriquer sur mesure l’embout d’un contour d’oreille ou la coque d’un intra auriculaire, l’audioprothésiste va prendre une empreinte de l’oreille. Après avoir protégé le tympan, il injecte dans l’oreille une pâte en silicone qu’il retirera quelques minutes plus tard lorsqu’elle sera durcie.

5. La fabrication sur mesure

L’embout auriculaire (dans le cas d’appareillage en contour d’oreille) ou la coque (dans le cas d’un intra auriculaire) est réalisé sur mesure. Les conditions de fabrication de ces éléments ont considérablement progressé, notamment grâce à l’évolution des matériaux et des procédés utilisés.

6. L’adaptation des réglages

Les réglages sont adaptés en fonction des données du bilan d’orientation prothétique. Des mesures objectives vont être réalisées sur une chaîne de mesure pour ajuster et contrôler le gain de l’appareillage

7. La délivrance de l’appareillage

Lors de la délivrance de l’appareillage, la bonne adaptation physique et acoustique de l’aide auditive est contrôlée. Des tests de contrôle d’efficacité prothétique permettent de s’assurer de l’efficacité et du bénéfice obtenu grâce à l’appareillage.

8. L’éducation prothétique

Le patient appareillé va être informé par l’audioprothésiste sur le fonctionnement de son appareillage, sa mise en place, son entretien, sa gestion quotidienne. Chaque type d’appareil justifie en effet de l’utilisation régulière de produits d’entretien destinés à maintenir une hygiène et un fonctionnement normal.

9. L’adaptation à l’appareillage

Une adaptation est bien évidemment nécessaire avant que le confort et le bénéfice optimal ne soit obtenu. L’essentiel de cette adaptation consiste à s’habituer à réentendre des sons qui étaient mal entendus ou même plus du tout entendus depuis l’apparition de la surdité.

10. Le suivi prothétique

Le suivi prothétique fait partie intégrante de l’appareillage. Un premier contrôle est en général prévu assez rapidement après la délivrance de l’appareillage. D’autres contrôles réguliers seront ensuite prévus en fonction de chaque patient. Au cours de ces différents contrôles prothétiques, l’audioprothésiste s’assure du port et de l’efficacité de l’appareillage. En cas de difficultés, il pourra intervenir sur les paramètres de l’appareillage.